Istanbul 2015

Je suis allée à Istanbul une semaine du 13 au 20 juin, autant dire une super bonne période pour séjourner dans cette magnifique ville si complexe.

Au niveau de la météo, il a fait très beau et très chaud (de 25 à 30°C), sauf un jour où il a plu (et quand il pleut en Turquie, ça ne rigole pas, on voyait les taxi rouler sur les routes qui étaient devenues des piscines) et le dernier jour où il faisait gris (autrement dit, le jour parfait pour faire un hammam et clôturer un séjour 😉 )

Anciennement Byzance et même Constantinople, Istanbul est la seule ville à cheval sur deux continents : l’Europe et l’Asie. J’ai donc mis mes pieds sur le continent asiatique pour la première fois à Istanbul.

Une semaine est la durée idéale pour visiter Istanbul, au programme : visites de mosquées et temples, balade au grand bazaar, marchés en tout genre, rues commerçantes, détente au hammam ou à la piscine, grimper au sommet de la tour de Galata, prendre le ferry, manger des Kebap, des glaces, écouter l’appel du Muezzin, fumer le narguilé, assister à un spectacle de Dervish… et j’en passe.

Un bonheur, un régal et une ambiance unique dans les rues.

Chaque quartier est différent et d’un continent à l’autre également.

J’ai eu la chance d’être hébergée sur Istanbul, mais je sais que certains hôtels ou auberges de jeunesse ne sont pas très chèrs. Par exemple, l’hôtel et guest house Sultan Hostel  très bien situé et pas cher, à condition d’accepter d’être dans un dortoir. Une chambre simple est tout de suite bien plus chère.

L’euro, en 2015 vaut 32 centimes de livres turque. Il suffit de diviser par 3 tous les prix indiqués !
En étant hébergée j’ai dépensé 250€ en une semaine, en m’achetant tout ce dont j’avais envie sans me priver, mais également en mangeant à ma faim, en m’autorisant tous les cafés que je désirais et en visitant tous les sites payants que je voulais visiter.

Samedi 13 juin – 3h15, le réveil sonne 1 fois, 2 fois. Le réveil le plus dur de la planète terre.
Avec Morgane, on peine à se lever au début, et puis on réalise que today is the day !

On appelle un uber, et nous voilà parties, sacs sur le dos, passeports en poche.

Passeport en poche…

Notre vol est prévu à 8h et dans les alentours de 5h, nous arrivons au Terminal 1 de l’aéroport Charles De Gaule. On claque les portières du taxi et nous dirigeons trop heureuses vers les sièges en attendant l’embarquement.

A 6h, nous sommes les premières de la file pour l’embarquement, du jamais vu ! Je mets la main dans le sac, pour prendre mon passeport.

– Z: «Morgane, je ne trouve pas mon passeport. »

– M: « Mais si il est forcément là »

– Z: « Morgane, je ne trouve pas mon passeport !! »

– M:« Mais allez arrête fouille partout, t’as regardé dans la poche ? »

A ce moment, la panique m’habite, je fais valser tout le contenu de mon sac par terre y compris la boîte de tampon dans l’aéroport.

On se retire, pour ma part honteuse et presque hystérique, de la file d’embarquement.

Prise de conscience : le passeport est resté dans le uber. Je m’insulte d’absolument tous les noms.

Panique à bord, on essaye en vain de trouver le numéro du conducteur et on finit par le contacter mais il a terminé son service. Gloups. Son collègue va nous appeler pour nous le ramener.

On fait les 100 pas en attendant son appel. Il sera finalement là 45 min plus tard –pendant lesquelles on scrutait absolument toutes les Peugeot noires qui stationnaient dans le dépose minute –

Une fois la course pour mon passeport réglée, on embarque, un peu plus sereines, le cœur battant tout de même toujours un peu trop vite. Dans l’avion, tout va mieux, on rigole de ce qu’il vient d’arriver, on met de la musique. Les vacances commencent.

A suivre…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s